Bruno Racine

Bruno Racine est un des associés fondateurs du cabinet Séguin Racine. Il est coresponsable du secteur fiscal. Sa pratique lui a permis d’acquérir une grande expérience dans l’analyse et la représentation des intérêts des dirigeants et actionnaires de petites et moyennes entreprises (PME), tant dans un contexte de planification et réorganisation fiscale ou corporative que dans un contexte de représentation, et ce, tant auprès des autorités provinciales que fédérales. Sa pratique inclut le conseil (analyse, rédaction d’opinions variées sur les divers aspects légaux ou fiscaux), la représentation devant les instances administratives (vérification, opposition) et les tribunaux (en appel ou autre). Ses spécialités sont l’utilisation de fiducies ou fondations tant au niveau canadien qu’international, la réorganisation d’entreprises pour fins successorales ou pour fin de vente et la maximisation des avantages fiscaux dans des cas d’achat/vente d’entreprises.

Il a également acquis une solide expérience en droit corporatif et transactionnel, particulièrement dans la coordination de tous les aspects reliés aux transactions commerciales telles que l’achat/vente d’actifs ou d’actions.

Membre du Barreau du Québec depuis 1994, Me Racine a toujours pratiqué dans des cabinets boutiques. Avant de former le cabinet Séguin Racine, Avocats, il a pratiqué dans des cabinets spécialisés dans les secteurs de droit administratif, droit du travail, droit commercial et fiscal.

FORMATION ACADÉMIQUE :
Université de Montréal (LLB, 1993), Barreau du Québec (1994), Université de Sherbrooke (Diplôme d’études supérieures en fiscalité, 2001).

IMPLICATIONS :
Me Racine est également membre de l’Association de planification fiscale et financière.

Il est administrateur de la Fondation Stéphan Crétier.

Il est administrateur et président de la Société d’histoire de Longueuil.

Il a été administrateur de la Fondation pour le développement de la formation médicale Québec-Mali.

Spécialités : Fiscal, corporatif et commercial (réorganisations, fusions, achat/vente d’entreprises)

Écrire à Bruno Racine

[recaptcha]